Didier Petit
Don't explain
Buda 860183 - sortie 01-10-2009


C'est à la suite d'un rêve que Didier Petit mit en chantier l'attendue suite de Déviation (1999). Il se vit au légendaire studio Creation Audio de Minneapolis, seul avec son violoncelle. Et comme le violoncelliste connaît les passages secrets entre rêve et réalité, il saisit son violoncelle, prit l'avion, le train et le bus (Greyhound) pour sillonner les USA d'Est en Midwest.


Chemin faisant, il retrouva ses vieux amis (Nathan Hanson, Jacqueline Ultan, Brian Roessler, Michelle Kinney, Bruce Abbott, le Black Dog, JT Bates, Viv Corringham, Steve Wiese etc.) et s'en fit plein de nouveaux dans les villes où il fit halte. Il joua avec tous avec ferveur et quand fut l'heure de son solo, c'est non en solitaire, mais plein de ces rencontres qu'il joua de tout son être. Ce disque, de grande tradition, à l'image du personnage, sans cesse créateur de liens, passager du lieu de passage, est une suite de chant profond, de mains tendues sur cordes, d'archet chercheur et câlin très ensemble (il faut toujours suivre ses rêves), un amour cubique déclaré dans un disque à trois faces. Ca ne s'explique pas !

Textes français-anglais : Francis Marmande, Théo Jarrier, Didier Petit

CD - 860183 Buda (2009)






1 - Coupes et découpes
(Didier Petit)
2 - Elision
(Didier Petit)
3 - Interlude rituel
(Didier Petit)
4 - Almost
(Didier Petit)
5 - Soleil bleu
(Didier Petit)
6 - La Tour de Babel
(Didier Petit)
7 - Au dedans du sang
(Didier Petit)
8 - East-West
(Didier Petit)
9 - Interlude rituel
(Didier Petit)
10 - Calamity Jane
(Didier Petit)
11 - Alfonsina y el mar Ariel Ramirez
(Felix Luna)
12 - Soleil rouge
(Didier Petit)
13 - Road song
(Didier Petit)
14 - Interlude rituel
(Didier Petit)
15 - Ritounecelle
(Didier Petit)
16 - Petite Juliette
(Didier Petit)
17 - Don't explain
(Billie Holliday - Arthur Herzog jr.)
 
 

Didier Petit : violoncelle
 
 

Jean Rochard (direction artistique)
 
 

Steve Wiese, Miles Hanson
 
 

Jean-Yves Cousseau, Théo Jarrier