Jolle Landre
Les douze sons
nato 82 - sortie 20-02-1984

acheter

Ce premier album en groupe de la contrebassiste, qui fit irruption dans le monde de l'improvisation en le bousculant joyeusement, nous offre la mise-en-disque de quatre soires, mises en scne au Thtre Dunois, en douze pices dodcapantes.


1983, Jolle Landre est alors dans le mythique Thtre Dunois, en compagnie de musiciens qui comptent normment pour elle : Barre Phillips, Ernst Reijseger, George Lewis (alors l'Ircam), Derek Bailey, Irne Schweizer et Annick Nozati (ces deux dernires feront ensuite partie des trois dames avec la belle Jolle). Les compagnons de la musicienne sont alors un chantillon parfait de la vigueur international(ist)e de la musique improvise, toutes gnrations et sexes confondus. Car la vie musicale de Jolle Landre est aussi une victoire fministe : une contrebassiste s'imposant l'gal comme instrumentiste et conceptrice avec une grosse voix dans ce monde trop masculin.

La chienne Biscotte fait aussi son apparition dans ce qui est alors le royaume de Makoko (la chatte du Dunois) et a s'entend (elle renouvellera son exploit l'Opra de Paris lors de la sance photo pour la couverture du disque). La musique, domine par les cordes, est nergique, subtile, teinte d'humour, thtrale, parfois charmante. Les visionnaires douze sons anticipent en quelque sorte la somme rsume d'une carrire remarquable qui s'ouvre alors. Ils en offrent dj la parfaite synthse.

Le 12 septembre 2011, la jeune fille a eu 60 ans. Jour de rdition de ce disque.

LP - nato 82 (1983)
CD - nato 82 (rdition 2011)

Celui-ci devrait figurer dans toute discothque. Il est -pous-tou-flant.
Michel Contat in Tlrama, Septembre 2011

Mais, Les douze sons ? Les douze sons ? Cest lannonce dun jour nouveau.
Patrick Schuster in Notes, Fvrier 1983

Jolle Landre ose tout et cest a quon la reconnat...
Eric Delhaye in So Jazz, Septembre 2011

Et la libert gagne par limprovisation, avec un rien dingnuit, promettait des lendemains enchants.
Thierry Lepin in Jazz News, Octobre 2011

La contrebassiste offre ici les cls de son monde fantasque aux confins de la geste afro-amricaine et de la musique contemporaine.
Stphane Ollivier in Jazz Magazine, Octobre 2011






1 - Pavane Pavane
(Jolle Landre - Annick Nozati - Irne Schweizer)
2 - Basses profondes Basses profondes
(Jolle Landre - Barre Phillips)
3 - Pierrot Pierrot
(Jolle Landre - Annick Nozati - Irne Schweizer)
4 - Ballade de chien Ballade de chien
(Jolle Landre - Barre Phillips - George Lewis)
5 - Cadenza rare
(Jolle Landre - Irne Schweizer - Annick Nozati)
6 - Trio en forme de bagatelle Trio en forme de bagatelle
(Jolle Landre - Derek Bailey - Ernst Reyseger)
7 - Grand duo concertant Grand duo concertant
(Jolle Landre - Barre Phillips)
8 - Les trois dames Les trois dames
(Jolle Landre - Annick Nozati - Irne Schweizer)
9 - Instant opus 3 Instant opus 3
(Barre Phillips - George Lewis)
10 - Sonate brve chappe Sonate brve chappe
(Jolle Landre - Irne Schweizer)
11 - Seriozo (pour cordes et trombone) Seriozo (pour cordes et trombone)
(Jolle Landre - Barre Phillips - George Lewis)
12 - Soupir
(Annick Nozati)
 
 

Solistes de l'ensemble du Thtre Dunois
Derek Bailey : guitareGeorge Lewis : tromboneAnnick Nozati : chantBarre Phillips : contrebasseErnst Reyseger : violoncelleIrne Schweizer : pianoJolle Landre : contrebasse, mdiationMiss Biscotte : chant
 
 

Jean Rochard assist d'Isabelle Rochard
 
 

Daniel Deshays, Isabelle Davy (Circ)
 
 

Jean-Marc Birraux, Pierre Cornuel, Maryannick Canado, Horace, archives Dunois, Marianne Trintzius

Textes de Sylvain Torikian, Jolle Landre (traduction : Bruce Abbott).