Sam Rivers - Tony Hymas
Winter garden
777 769 - sortie 30-04-1999

acheter

Et si ce que racontait tout dabord et trs simplement ce disque, ctait que, dbarrass de toute panoplie et riche de sa danse la plus intrieure, le jazz tait possible, rellement possible au vu et su de tout le monde ?


Dcembre 1998, Ocoee, ancien village au nom sminole devenu banlieue force dOrlando au bord du Starke Lake : Sam Rivers et Tony Hymas enregistrent le troisime volet de leurs aventures phonographiques pendant que Pascale Ferran, ralisatrice accompagne dune petite quipe, filme le travail des deux musiciens pendant quatre jours pleins pour ce qui deviendra Quatre jours Occoe, magistral documentaire prenant sa place dans les grands films de musique.

Cet enregistrement offre une suite de treize morceaux o alternent ballades ( Ahneen ddi Barney Bush), tempi alertes ( Impulse ), blues libres ( Twelwe ) et standards faits maison ( Jennifer ). Ce qui frappe, cest ltonnante concentration entre les deux hommes. Ils ne laissent rien passer, sont exigeants et rieurs. Ces exigences et ces sourires, reflets directs de deux parcours riches et peu ordinaires, participent ldification de cet objet rare.

CD - 777 769 (1999)

On prfre le duo que Sam Rivers forme avec le libertaire pianiste de jazz britannique Tony Hymas. Leur troisime disque est un kalidoscope de mlodies et dimprovisations libres.
Michel Contat in Tlrama, 30 juin 1999

Ce qui nous vaut un bijou de dialogue, un jazz de chambre la fois dtendu et concentr, jamais dat (free, bop, etc.), o la musique mne tout son monde par le bout du nez. Exquis.
Bernard Loupias in Le Nouvel Observateur, 3 juin 1999

Preuve que ces deux l ont atteint naturellement ce sommet de libert constituant lessence mme du jazz tel quil devrait se pratiquer.
Serge Loupien in Libration, 29 mai 1999

Enfin la chaleur et lmotion qui ressortent des changes aussi bien que des sons toucher du pianiste, couleurs des saxes et de la flte dmontrent quau-del de la complmentarit de ces deux musiciens exigeants, sest noue une vritable complicit dont nous voici les heureux tmoins.
Oliviers Gasnier in Classica, juillet-aot 1999

Pari hautement tenu qui fait de Winter Garden une denre rare dans le paysage contemporain, condition de tenir le jazz pour ce qu'il a toujours t, non pas un rpertoire pour bons lves en mal de reconnaissance, mais une musique ouverte aux micro-vnements en tout genre et aux ides incarnes dans l'instant.
Thierry Jousse in Les Inrockuptibles, 30 mai 1999






1 - Glimpse Glimpse
(Rivers / ditions musicales nato)
2 - That which might have been That which might have been
(Tony Hymas / ditions musicales nato)
3 - Impulse Impulse
(Rivers / ditions musicales nato)
4 - Twelve Twelve
(Rivers - Hymas / ditions musicales nato)
5 - Ahneen Ahneen
(Hymas / ditions musicales nato) - dedicated to Barney Bush
6 - Sunset Sunset
(Rivers / ditions musicales nato)
7 - Jennifer Jennifer
(Hymas / ditions musicales nato)
8 - Ten Ten
(Rivers - Hymas / ditions musicales nato)
9 - Rapture Rapture
(Rivers / ditions musicales nato)
10 - Iris Iris
(Rivers / ditions musicales nato)
11 - Eleven Eleven
(Rivers - Hymas / ditions musicales nato)
12 - Nine Nine
(Rivers - Hymas / ditions musicales nato)
13 - Everafter Everafter
(Rivers / ditions musicales nato)
 
 

Sam Rivers : saxophones tnor et soprano, flteTony Hymas : piano
 
 

Jean Rochard
 
 

Gary Baldassari, Frdric Marin
 
 

Jiair, Carole Rman, Bruno Metge, Pascale Ferran, LCAG