Nous savons qu’il existe une maison du dictionnaire et un dictionnaire de la maison. La maison nato a donc eu envie de rassembler ses mots : autant de codes, de clés, de signes et d'intentions qui relient et rallient. Réverbères du chemin des écoliers, ceux du diconato éclairent un peu davantage la syntaxe fantaisie de ce langage incontrôlé.


Choisissez un mot ci-dessous :



Fête : n. f.

La fête a son chapeau et c’est de bonne indication. Elle est un moment particulier, une brève évasion dans l’enfilement du quotidien, où l’on offre, recherche ou trouve la joie collective hors des cadres habituellement imposés. Pour le plus petit dénominateur commun, il s’agit de marquer par une forme de cérémonie rituelle, une date, un passage plutôt convenu (anniversaire, mariage). Pourtant, elle n’est pas exactement un état de rupture, mais une échappée de spontanéité, de chaos temporaire avant le retour à la norme. Les religieux, les entrepreneurs, les gouvernants, en étant d’abord effrayés, s’en sont emparés pour simuler un élan collectif envers leurs propres diktats, faisant mentir l’adage qui veut que nul ne soit pro-fête en son pays. Il est donc des fêtes religieuses (le calendrier en est gavé), des fêtes nationales aux allures de défaites pour le peuple assujetti ou des fêtes d’entreprises (départ à la retraite d’un ou une salarié, dépassement d’un objectif atteint, nomination de cadres, nouvelle gamme de produit). Pour mieux contenir les sujets débordants, on leur offre une fête (Fête de la musique, Journée de la femme, Fête des amoureux, Fête des morts…) ou l’on transforme des moments insurrectionnels (Fête des travailleurs ou prise de la Bastille) en l’objet même de leur contrainte (Fête du travail ou Défilé militaire du 14 juillet). Mais l’esprit de fête a ses débords enjoués, incontrôlables où les égos disparaissent dans le tourbillon des capes, la folie des danses à corps perdus, les violences colorées, le délire des champignons, les masques à l’œil nu. On ne fait pas la fête, elle s’exprime de fait.





The Recedents - Barbecue Strut
Collectif - Le Chronatoscaphe
Jean-François Pauvros - Hamster Attack
Tony Hymas - Barney Bush - Left for Dead
Jac Berrocal - Hotel Hotel
Tony Hymas - Flying Fortress
Mike Cooper - Island Songs
Tony Hymas - De l'origine du monde
Tony Hymas - Chroniques de résistance
Louis Sclavis - Ad Augusta per angustia
Guillaume Séguron - Catherine Delaunay - Davu Seru - La double vie de Pétrichor
Collectif - Joyeux Noël
Lol Coxhill - Before my time
The Melody Four - Shopping for melodies