Nous savons qu’il existe une maison du dictionnaire et un dictionnaire de la maison. La maison nato a donc eu envie de rassembler ses mots : autant de codes, de clés, de signes et d'intentions qui relient et rallient. Réverbères du chemin des écoliers, ceux du diconato éclairent un peu davantage la syntaxe fantaisie de ce langage incontrôlé.


Choisissez un mot ci-dessous :



Albanie : pays

Lors de la vague des séries Connaissance du Monde et autres conférences pour expliquer l'histoire et la géographie dans les années 60/70 à tous les bambins et leurs parents en quête de savoir, l’Albanie était le seul pays présenté avec des diapositives fixes au lieu des films envoûtants des Mystérieuses Île de Pâques et autres Les Mahuzier au pays des kangourous, lui conférant un austère mystère auquel aucune autre nation ne pouvait prétendre. Tout d’ abord peuplée par le peuple Illyrien (apparu 1000 ans avant J. C.), l’Albanie est conquise en –385 par Philippe II de Macédoine (père d’Alexandre le Grand). Les Romains pointent leur nez en –300 et créent la province Illyrie en –9. En 395 après J. C., elle est rattachée à l’Empire Byzantin chahuté par les invasions des Goths et des Huns avant d’être soumise au Royaume de Bulgarie au VIIIème siècle. Les populations se réfugient alors dans les montagnes. La notion de peuple albanais remonte sans doute à cette période et le terme apparaît en 1081. Les Serbes l’occupent avant l’invasion turque contrée par Skanderbeg en 1443 avec l’aide du Vatican. Mais les Ottomans s’imposent à nouveau en 1478. L’Islam est alors religion d’état. Les tribus des montagnes gardent un mode de vie ancestral. Au XVIIIe siècle, les chefs locaux reprennent la main, mais les Turcs s’emparent à nouveau du contrôle du pays au XIXe siècle en anéantissant le pouvoir des familles Bushati et Ali Pasha, âmes de la résistance. En 1878, la ligue de Prizre demande l’autonomie à l’Empire Ottoman en perte de contrôle. En 1912, lors de la première guerre des Balkans, l’indépendance est proclamée. Et l’Albanie est reconnue en 1913 par les nations européennes. Le tout jeune pays est occupé de façon incessante pendant la première guerre mondiale par les Grecs, les Italiens, les Serbes, les Bulgares et les Austro-Hongrois. Le traité de Tirana, capitale du pays, reconnaît sous la pression américaine l’indpendance de cette nation que d’autres se préparaient à diviser. Ahmet Zog, chef musulman prend le pouvoir et se fait proclamer roi en 1928. Les troupes de Mussolini envahissent le pays en 1928 et renversent le roi Zog. Pendant la seconde guerre mondiale s'organisent des mouvements de résistance communistes et nationalistes avec l'aide des réseaux yougoslaves. Le leader nationaliste Enver Hoxha devient président de la république en 1946. Il rompt avec Tito en restant sur une ligne totalement stalinienne et s’installe en dictateur puis s’écarte des Soviétiques pour s’aligner sur la Chine avant de s’isoler totalement en 1978. Cet isolement est assorti d’une répression brutale. Enver Hoxha fait assassiner son successeur potentiel Mehmet Shehu et meurt en 1985. Le communiste Ramiz Alia prend la tête du pays et autorise le multipartisme . En 1992, le Parti Démocrate albanais remporte les éléctions et Sali Berisha devient le premier président élu. La majorité change plusieurs fois. Les refugiés albanais du Kossovo reviennent au pays avec grandes difficultés. Corruptions, scandales financiers et difficultés économiques continuent de ronger ce pays pas comme les autres. La nation la plus mal connue et la plus pauvre d’Europe dotée d’une culture unique est montagneuse et compte aujourd’hui plus de 4 millions d’habitants.





Steve Beresford - Avril Brisé
Tony Coe - Les Voix d’Itxassou