Abel Paz par Frédéric Goldbronn dans le film Diego
Abel Paz

Abel Paz : voix

Lorsqu'il passait au bureau nato, lors de ses séjours en France, Abel Paz disait toujours à Valérie Crinière, alors au four et au moulin, "te laisse pas faire petite".

Abel Paz, de son nom de plume qui répondait aussi au bel état civil andalou de Diego Camacho, apportait une présence chaleureuse et stimulante. En partie grâce à lui, nous avons pu sentir notre activité musicale comme possible langage contribuant à l'ensemble de ce qui fait le mouvement vers un autre futur.

C'est en Andalousie, à Almeiria qu'est né Diego le 12 août 1921. Ses parents sont ouvriers agricoles et exercent d'autres métiers, sa mère est aussi chiffonnière. La famille émigre à Barcelone pour retourner en Andalousie. Diego reviendra à Barcelone. En 1934, il travaille comme ouvrier apprenti dans un atelier textile et rejoint la CNT dont les idées l'avaient déjà intéressé en Andalousie où l'anarchisme était très répandu.

À Barcelone, l'enseigne anarcho-syndicaliste est omniprésente dans toutes les luttes. On dit que dans la capitale catalane, une maison sur trois est anarchiste. Lors du soulèvement franquiste, Diego Camacho vit intensément ce qui parallèlement se révèle comme étant la révolution espagnole. Les anarchistes jouent un rôle majeur dans la lutte anti-franquiste, mais au-delà de l'anti-fascisme, souhaite immédiatement l'instauration d'une autre société, ce qui prend effet dès la défaite des militaires franquistes de Barcelone. Contrairement à ce qui est écrit dans nombre de biographies, si Diego souhaite rejoindre la colonne Durruti, il ne peut le faire car un peu jeune. Alors il crée avec deux amis, Liberto Sarrau et Federico Arcos, un groupe "Les Quichottes de l'idéal" et publie "le Quichotte".

Un peu plus tard, Il est sur le front et participe aux événements de Barcelone en Mai 1937 lorsque le PCE s'en prend directement au POUM et aux jeunesses libertaires dont il fait partie. En 1937, le bel été de l'anarchie semble déjà loin et l'Espagne court à sa tragédie (tragédie à laquelle les démocraties occidentales autant que l'URSS de Staline - faussement alliée - participent hautement). L'Espagne de Franco triomphe grâce à l'aide d'Hitler et Mussolini, au retrait de Staline et au silence de Chamberlain et de Daladier (Pétain est nommé Ambassadeur de France en Espagne à l'arrivée de Franco). Diego fait partie de ces milliers d'Espagnols qui traversent les Pyrénées pour trouver l'exil dans une France peu accueillante. C'est le temps des camps de concentration réservés aux républicains espagnols : Argelès sur mer, Le Bacarès, St Cyprien.

Un temps tenté comme nombre d'Espagnols par la résistance française (le rôle des Espagnols dans la résistance fut aussi grand que la trahison dont ils furent victimes à la fin de la guerre), il repasse la frontière et entre dans la guérilla anti-franquiste (mal connue). Il est arrêté en 1942, puis en 1943 où il purge une peine de plus de 10 ans pendant laquelle il attrape la tuberculose. En 1953, il arrive en France où sa maladie sera traitée, ce qui l'amène à écrire. Il est membre de la CNT en exil et exerce différents métiers de l'imprimerie. Il retourne clandestinement en Espagne à plusieurs reprises.

Il prend part aux événements de Mai 1968 à Paris. En 1972, Il publie son Buenaventura Durruti, ouvrage essentiel à la compréhension des luttes sociales en Espagne et de la guerre qui s'en est suivie. En 1977, après la chute du Franquisme (par mort "naturelle"), il rentre à Barcelone. Il écrit de nombreux ouvrages sur la Révolution Espagnole et la Guerre d'Espagne dont la remarquable Chronique passionnée de la Colonne de Fer et participe à des conférences et débats de par le monde.

En 1993, il publie son autobiographie : Dans le Brouillard. Il a aidé activement à l'élaboration du disque Buenaventura Durruri en facilitant l'accès à nombre d'archives ainsi qu'en prêtant sa voix pour un morceau composé par Tony Hymas. Avec les musiciens du disque, il se rend à Villeurbanne pour un week-end de débats, expositions et concerts ou s'associe à la fête du livre de la CNT. En 1999, lors de la résidence de Los Incontrolados à Sons d'Hiver, il était intervenu dans des classes des lycées du Val-de-Marne en compagnie de Violeta Ferrer.

Frédéric Goldbronn lui consacre un film Diego, on le retrouve aussi dans le film de Jean-Louis Comolli sur Buenaventura Durruti anarchisteréalisé à la suite du disque. Avec le cinéaste Espagnol Paco Rios, il co-réalise le documentaire sur Durruti et la révolution espagnole (inédit en France et célébré par le mensuel du cinéma espagnol comme le film le plus important de l'année 1998 avec les Histoire(s) du cinéma de Jean-Luc Godard).

Abel Paz nous a quittés le lundi 13 avril 2009 à Barcelone.

A lire sur le glob nato :
Les amitiés d'Abel Paz par Jean Rochard






Noël Akchoté
Alterations
Jean Annestay
Steve Argüelles
Jean-Jacques Avenel
Chris Bates
JT Bates
Liria Begeja
Clive Bell
Han Bennink
Steve Beresford
Jac Berrocal
Elsa Birgé
Michael Bland
Raymond Boni
Benjamin Bouchet
Boucq
Terry Bozzio
Hélène Breschand
British Summer Time Ends
Brother Ali
Etienne Bultingaire
Hugh Burns
Carnage the Executioner
George Cartwright
Stéphane Cattaneo
Tony Coe
Denis Colin
Collectifs
Mike Cooper
François Corneloup
Robert Cornford
Pierre Cornuel
Lol Coxhill
Valérie Crinière
Pablo Cueco
Peter Cusack
Terry Day
Catherine Delaunay
Benoît Delbecq
Desdamona
Daniel Deshays
Michel Doneda
Urszula Dudziak
Ada Dyer
Stuart Elliott
Françoise Fabian
Fantastic Merlins
Fat Kid Wednesdays
Violeta Ferrer
Sylvie Fontaine
Etienne Gaillochet
Sylvain GirO
Eric Kamau Grávátt
Beb Guérin
Ulrich Gumpert
Alan Hacker
Nathan Hanson
Happy Apple
Peter Hennig
Kazuko Hohki
Hornheads
Chico Huff
Tony Hymas
Hymn for Her
Ill Chemistry
Jean-François Jenny-Clark
Jef Lee Johnson
Elvin Jones
Kahondo Style
Sylvain Kassap
Kid Dakota
Dave King
Lee Konitz
Hélène Labarrière
Timothée Le Net
Joëlle Léandre
Cyril Lefebvre
Emilie Lesbros
Denis Levaillant
Didier Levallet
Stéphane Levallois
Mael Lhopiteau
John Lindberg
Adam Linz
Lonely Bears (The)
Henry Lowther
Dean Magraw
Taj Mahal
Tony Malaby
Julien Mariolle
Tonie Marshall
Erwan Martinerie
Gwen Matthews
Thierry Mazaud
François Méchali
Melody Four (The)
Jean-Marie Nivaigne
Annick Nozati
Julien Padovani
Evan Parker
Charlie Patierno
J.-F. Pauvros
Abel Paz
Pepsi
Billy Peterson
Didier Petit
Barre Phillips
Frédéric Pierrot
Dominique Pifarély
Michel Portal
Jeanne Puchol
Christelle Raffaëlli
Vernon Reid
Rahjta Ren
Michael Rennie
Phil Reptil
Nathalie Richard
Boots Riley
Sam Rivers
Jean Rochard
Brian Roessler
Louis Sclavis
Mike Scott
Guillaume Séguron
Davu Seru
Jean Simon
Andy Singer
Gérard Siracusa
Macdara Smith
Günter Sommer
Claude Tchamitchian
Jacques Thollot
Marie Thollot
Sonny Thompson
Yohannes Tona
David Toop
Sylvain Torikian
Ali Farka Touré
Marianne Trintzius
Matt Turner
François Tusques
Ursus Minor
Fred Van Hove
Bernard Vitet
Ray Warleigh
Charlie Watts
Steve Wiese
Barney Wilen
Stokley Williams
Zarboth
John Zorn