Stéphane Cattaneo par B. Zon
Stéphane Cattaneo

Stéphane Cattaneo : dessinateur

C’est à Joinville-le-Pont, ville qui doit une partie de sa célébrité à une chanson interprétée par Bourvil, mais aussi cité de cinéma et de guinguettes, que naît le petit Stéphane Cattaneo le 13 février 1970 (jour anniversaire des naissances de Yves Joseph de Kerguelen de Trémarec et de Georges Simenon). Son père l’abonne au Journal de Spirou, ce qui constitue un véritable choc. Raymond Macherot, Franquin ou Will deviennent ses mentors. Ils seront rejoints à l’adolescence par le peintre Paul Klee. Stéphane Cattaneo s’adonne parallèlement à la bande dessinée et à une certaine forme d‘expression graphique abstraite. Passant ses vacances d’été dans la douceur de Ruillé-sur-Loir, il découvre furtivement l’univers de la famille Delafolie.

Remarqué par le scénariste Jean Annestay et le dessinateur Moebius, il participe à l’aventure du Philographe avec quelques étoiles de la bande dessinée comme Boucq et de nouveaux talents comme Stéphane Levallois ou Sylvie Fontaine. L’enthousiasme de Moebius à son endroit se manifeste d’autant lors d’une performance en commun à la galerie Stardom (qui fera l’objet de publication de cartes postales et de l’album co-signé avec lui My beautiful life).

En 1994, Cattaneo, qui clame haut et fort sa passion du jazz, participe au livret du disque de Tony Hymas et Barney Bush, Left for dead, avec une pléiade d’autres as de la plume et du pinceau franco belges ou indiens. Son image en noir et blanc sera coloriée en 2005 lors de la réédition de l’album.

En 1997, il publie sa première bande dessinée Entropie mon amour, une aventure de Slim, personnage dont les strips vont ponctuer à l’aube du XXIème siècle, le journal Les Allumés du Jazz après avoir également vécu une aventure dans Jazz Magazine (scénarisée par Jiair).

On le retrouve en 2005 dans l’album des 25 ans de nato, Le Chronatoscaphe, aux côtés de Johan de Moor, Boucq, Avril, Laurel, Efix, Daniel Cacouault… De l’appel de la Bretagne suivent une installation à la Roche Bernard et un attrait pour la peinture qui jaillit en plusieurs phases fort bien représentées par différentes expositions à New-York, St Paul (Minnesota), Helsinki, Edimbourg et Paris. Lors de ces présentations, il aime à improviser conjointement à la création musicale de musiciens. Il joue ainsi avec Nathan Hanson et Brian Roessler, Donald Washington, Eric Grávátt, Dean Magraw ou , Benoît Delbecq (on retrouve une de ses peintures dans l’album du pianiste Crescendo in Duke). Il s’est également produit avec Sylvain Luc et Médéric Collignon lors de Souillac en Jazz en 2009, en tournée bolivienne avec Émile Parisien et Vincent Peirani ou lors du prélude au Livioù festival à Douarnenez en 2013 avec Tony Hymas, Hélène Labarrière ou Jacky Molard. En son fief de la Roche Bernard, il est l’un de piliers du Rochois, café central de la vie locale où il exerce souvent le plaisir de peindre en direct. Avec Hymas and the Bates Brothers, lors de leur passage au Rochois en février 2013, ou de façon soutenue en compagnie de la paire Timothée Le Net et Mael Lhopiteau (Le bénéfice du doute) avec qui il forme une association régulière, sa peinture suit les développements de la musique : « D’une certaine dose de hasard naît un joli chaos dont on peut distinguer les grandes lignes de force : affrontements, contradictions, harmonies convulsives… des formes organiques sont apparues : animaux stupéfiants, paysages fantastiques, contrées mentales où règne l’entropie… mon rôle d’artiste consiste à les offrir en partage. Il s’agit de visions, dans un sens hypnotique, hallucinatoire, transcendant en somme ».

Son goût pour l’écriture le voit rédiger des articles sur des sujets qui lui tiennent à cœur, la musique, l’anarchisme, l'amour, le mouvement Occupy ou la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Cattaneo sur le Glob






Noël Akchoté
Alterations
Jean Annestay
Steve Argüelles
Jean-Jacques Avenel
Chris Bates
JT Bates
Liria Begeja
Clive Bell
Han Bennink
Steve Beresford
Jac Berrocal
Elsa Birgé
Michael Bland
Raymond Boni
Benjamin Bouchet
Boucq
Terry Bozzio
Hélène Breschand
British Summer Time Ends
Brother Ali
Etienne Bultingaire
Hugh Burns
Carnage the Executioner
George Cartwright
Stéphane Cattaneo
Tony Coe
Denis Colin
Collectifs
Mike Cooper
François Corneloup
Robert Cornford
Pierre Cornuel
Lol Coxhill
Valérie Crinière
Pablo Cueco
Peter Cusack
Terry Day
Catherine Delaunay
Benoît Delbecq
Desdamona
Daniel Deshays
Michel Doneda
Urszula Dudziak
Ada Dyer
Stuart Elliott
Françoise Fabian
Fantastic Merlins
Fat Kid Wednesdays
Violeta Ferrer
Sylvie Fontaine
Etienne Gaillochet
Sylvain GirO
Eric Kamau Grávátt
Beb Guérin
Ulrich Gumpert
Alan Hacker
Nathan Hanson
Happy Apple
Peter Hennig
Kazuko Hohki
Hornheads
Chico Huff
Tony Hymas
Hymn for Her
Ill Chemistry
Jean-François Jenny-Clark
Jef Lee Johnson
Elvin Jones
Kahondo Style
Sylvain Kassap
Kid Dakota
Dave King
Lee Konitz
Hélène Labarrière
Timothée Le Net
Joëlle Léandre
Cyril Lefebvre
Emilie Lesbros
Denis Levaillant
Didier Levallet
Stéphane Levallois
Mael Lhopiteau
John Lindberg
Adam Linz
Lonely Bears (The)
Henry Lowther
Dean Magraw
Taj Mahal
Tony Malaby
Julien Mariolle
Tonie Marshall
Erwan Martinerie
Gwen Matthews
Thierry Mazaud
François Méchali
Melody Four (The)
Jean-Marie Nivaigne
Annick Nozati
Julien Padovani
Evan Parker
Charlie Patierno
J.-F. Pauvros
Abel Paz
Pepsi
Billy Peterson
Didier Petit
Barre Phillips
Frédéric Pierrot
Dominique Pifarély
Michel Portal
Jeanne Puchol
Christelle Raffaëlli
Vernon Reid
Rahjta Ren
Michael Rennie
Phil Reptil
Nathalie Richard
Boots Riley
Sam Rivers
Jean Rochard
Brian Roessler
Louis Sclavis
Mike Scott
Guillaume Séguron
Davu Seru
Jean Simon
Andy Singer
Gérard Siracusa
Macdara Smith
Günter Sommer
Claude Tchamitchian
Jacques Thollot
Marie Thollot
Sonny Thompson
Yohannes Tona
David Toop
Sylvain Torikian
Ali Farka Touré
Marianne Trintzius
Matt Turner
François Tusques
Ursus Minor
Fred Van Hove
Bernard Vitet
Ray Warleigh
Charlie Watts
Steve Wiese
Barney Wilen
Stokley Williams
Zarboth
John Zorn