Brian Roessler par Benny Moreno
Brian Roessler

Brian Roessler : contrebasse

Brian Roessler naît en 1971 à Evergreen Park (banlieue de Chicago) et à 6 ans commence à jouer sur l'orgue électronique de la famille, mais c'est la guitare qui le fascine et quatre ans plus tard, il obtient son premier instrument. Ses héros d'alors sont Jimmy Page et Steve Howe. Son premier groupe s'appelle Section 8, groupe se spécialisant dans les reprises (Led Zeppelin, Rush ou James Gang), mais aussi les toutes premières compositions du jeune Brian.

On ne dira jamais assez l'importance des magasins de disques. En 1986, il s'offre Le Sacre du Printemps d'Igor Stravinsky alors qu'il farfouille sans but dans les rayons. Dans le même temps, son professeur de guitare lui fait écouter Charlie Parker. Il entend aussi dire du bien de Miles Davis et retour au magasin, il repart avec Nefertiti ainsi que Spring de Tony Williams car il a remarqué que c'était le batteur du groupe de Miles Davis. Cet enchaînement d'événements provoque un nouvel amour musical, mais dénué de tout contexte.

En 1989, décision est prise lors du départ au collège de laisser tomber la musique et les guitares restent à la maison. La musique est cause de trop d'émotions, mais elle est tenace et lorsqu'un copain d'école demande à Brian s'il ne connaît pas un bassiste pour un tout nouveau groupe, Brian Roessler ne peut résister, même s'il n'a jamais touché de basse.

En 1991 à St Paul (Minnesota) où il s'est installé, le bassiste Jim Anton devient son professeur et, au-delà de l'instrument, lui enseigne aussi la réalité du musicien. Il commence à rencontrer les musiciens des Twin Cities : Dean Magraw, Marc Anderson, Scott Fultz, Phil Hey et de manière très déterminante Anthony Cox qui devient le prochain professeur. Il revient sur sa décision et s'inscrit au département musique du collège où il présente une étude sur Charles Mingus.

Anthony Cox lui procure une contrebasse. Il parfait sa technique classique avec Jim Clute du Minnesota Orchestra. La contrebasse sera désormais son instrument, celui qui le décide pleinement à être musicien. Jazz et musique improvisée restent à l'honneur avec le groupe Fly Manifesto dans lequel il joue jusqu'en 1996. C'est là qu'il rencontre le saxophoniste Nathan Hanson. Il rejoint ensuite le groupe de rock Spymob qui ira jusqu'à enregistrer un disque pour Epic, lequel restera dans les archives.

En 2000, rupture avec toutes les activités en cours afin de se concentrer davantage à l'étude de la basse. Il s'inscrit à l'Université du Minnesota pour deux ans pour passer son diplôme, mais une autre décision survient et en 2002, il part à Paris pour étudier trois années avec François Rabath, ce qui constitue une autre rencontre déterminante et ouvre ses horizons. De retour à St Paul, il fonde avec Nathan Hanson et Jacqueline Ultan le groupe Fantastic Merlins qui connaîtra quelques changements de personnels. Le duo avec Nathan Hanson se développe et publie en 2009 Bellfounding. Brian Roessler joue également dans le groupe rock du chanteur Kid Dakota.






Noël Akchoté
Alterations
Jean Annestay
Steve Argüelles
Jean-Jacques Avenel
Chris Bates
JT Bates
Liria Begeja
Clive Bell
Han Bennink
Steve Beresford
Jac Berrocal
Elsa Birgé
Michael Bland
Raymond Boni
Benjamin Bouchet
Boucq
Terry Bozzio
Hélène Breschand
British Summer Time Ends
Brother Ali
Etienne Bultingaire
Hugh Burns
Carnage the Executioner
George Cartwright
Stéphane Cattaneo
Tony Coe
Denis Colin
Collectifs
Mike Cooper
François Corneloup
Robert Cornford
Pierre Cornuel
Lol Coxhill
Valérie Crinière
Pablo Cueco
Peter Cusack
Terry Day
Catherine Delaunay
Benoît Delbecq
Desdamona
Daniel Deshays
Michel Doneda
Urszula Dudziak
Ada Dyer
Stuart Elliott
Françoise Fabian
Fantastic Merlins
Fat Kid Wednesdays
Violeta Ferrer
Sylvie Fontaine
Etienne Gaillochet
Sylvain GirO
Eric Kamau Grávátt
Beb Guérin
Ulrich Gumpert
Alan Hacker
Nathan Hanson
Happy Apple
Peter Hennig
Kazuko Hohki
Hornheads
Chico Huff
Tony Hymas
Hymn for Her
Ill Chemistry
Jean-François Jenny-Clark
Jef Lee Johnson
Elvin Jones
Kahondo Style
Sylvain Kassap
Kid Dakota
Dave King
Lee Konitz
Hélène Labarrière
Timothée Le Net
Joëlle Léandre
Cyril Lefebvre
Emilie Lesbros
Denis Levaillant
Didier Levallet
Stéphane Levallois
Mael Lhopiteau
John Lindberg
Adam Linz
Lonely Bears (The)
Henry Lowther
Dean Magraw
Taj Mahal
Tony Malaby
Julien Mariolle
Tonie Marshall
Erwan Martinerie
Gwen Matthews
Thierry Mazaud
François Méchali
Melody Four (The)
Jean-Marie Nivaigne
Annick Nozati
Julien Padovani
Evan Parker
Charlie Patierno
J.-F. Pauvros
Abel Paz
Pepsi
Billy Peterson
Didier Petit
Barre Phillips
Frédéric Pierrot
Dominique Pifarély
Michel Portal
Jeanne Puchol
Christelle Raffaëlli
Vernon Reid
Rahjta Ren
Michael Rennie
Phil Reptil
Nathalie Richard
Boots Riley
Sam Rivers
Jean Rochard
Brian Roessler
Louis Sclavis
Mike Scott
Guillaume Séguron
Davu Seru
Jean Simon
Andy Singer
Gérard Siracusa
Macdara Smith
Günter Sommer
Claude Tchamitchian
Jacques Thollot
Marie Thollot
Sonny Thompson
Yohannes Tona
David Toop
Sylvain Torikian
Ali Farka Touré
Marianne Trintzius
Matt Turner
François Tusques
Ursus Minor
Fred Van Hove
Bernard Vitet
Ray Warleigh
Charlie Watts
Steve Wiese
Barney Wilen
Stokley Williams
Zarboth
John Zorn