Jean-Jacques Avenel par JR
Jean-Jacques Avenel

Jean-Jacques Avenel : contrebasse

Né le 16 juin 1948 au Havre, Jean-Jacques Avenel fait son apprentissage de la contrebasse en autodidacte. Lors d'un stage au Havre animé par Steve Lacy, il se trouve être le seul bassiste. La rencontre est capitale et Avenel aménage à Paris.

Kent Carter lui propose de remplacer Beb Guérin aux côtés de la chanteuse Colette Magny en 1972. Il accompagne également Steve Waring et participe au Newtone Expérience des frères Portal avec qui il enregistre pour la première fois. Évidemment sensible à la musique des musiciens américains vivant à Paris, il côtoie les membres du quartet de Frank Wright, donne le tempo à Noah Howard et participe au trio Pinch avec Kent Carter et Irene Aebi. Steve Lacy l'invite comme deuxième bassiste aux côtés de Kent Carter dans le disque Dreams en 1975. En 1977, il joue également de la kora, instrument qu'il affectionne dans le quatrième disque du saxophoniste pour Saravah The owl.

En 1981, il remplace Kent Carter dans le groupe de Steve Lacy qu'il ne quittera plus (ils enregistreront ensemble plus d'une vingtaine d'albums). La fin des années 70 où on l'entend aux côtés de Raymond Boni, Alain Pinsolle, Claude Bernard, est également le moment d'une rencontre importante avec un autre saxophoniste qui marque la période, Daunik Lazro. Ils se produisent d'abord en quartet (avec François Méchali et Jacques Thollot) ainsi qu'en duo. À la même époque, Avenel est également contrebassiste de l'Intercommunal de François Tusques.

Avec Tusques, ll est membre de l'éphémère quartet de Jacques Coursil (Muhamad Ali à la batterie) qui se produit à Dunois et à Chantenay. À Chateauvallon en 1977, il est membre du quartet d'Itaru Oki avec Jacques Thollot et Claude Bernard. Il joue avec la chanteuse Tiziana Simona, le trompettiste Laurence Butch Morris, le violoncelliste Tristan Honsinger ou le trio du pianiste Zool Fleischer.

Sa fidélité à Steve Lacy ne l'empêche pas de développer d'autres expériences avec Hans Kennel, David Murray, Jean-Louis Méchali, Antonio Farao, Archie Shepp, François Raulin, Michel Edelin ou le chanteur Pierre Akendengué.

Autre rencontre décisive, celle du pianiste Benoît Delbecq avec qui il se produit dans diverses groupes (trio, quintet). L'Afrique le passionne et il trouve l'occasion d'affirmer son jeu de Kora aux côtés de Yakhouba Sissokho. Jean-Jacques Avenel publie Waraba en 2004, son seul en tant que leader. Sissokho fait partie de l'aventure ainsi que Lansiné Kouyaté, Moriba Koïta et Michel Edelin. Il enregistre avec Mal Waldron en 2002 l'album One more time.

Contrebassiste recherché, garant tant au niveau du jeu que du son d'une sorte de passerelle entre divers états du jazz, il forme également un trio avec Sophia Domancich et Simon Goubert (Drag), joue avec le hauboïste Jean-Luc Fillon, le saxophoniste François Carrier, le pianiste Achille Gajo, et son compagnon du groupe de Lacy le batteur John Betsch.

En 2011, il prend part au Crescendo in Duke de Benoît Delbecq et en 2012 participe à la première du projet sur scène à Sons d'Hiver avant de s'associer à la création d'un projet unique unissant le trio Delbecq à Josh Abrams et David Boykin au musée du Quai Branly.

Le 11 août 2014, à 66 ans, il décède des suites d'un éprouvant cancer.






Noël Akchoté
Alterations
Jean Annestay
Steve Argüelles
Jean-Jacques Avenel
Chris Bates
JT Bates
Liria Begeja
Clive Bell
Han Bennink
Steve Beresford
Jac Berrocal
Elsa Birgé
Michael Bland
Raymond Boni
Benjamin Bouchet
Boucq
Terry Bozzio
Hélène Breschand
British Summer Time Ends
Brother Ali
Etienne Bultingaire
Hugh Burns
Carnage the Executioner
George Cartwright
Stéphane Cattaneo
Tony Coe
Denis Colin
Collectifs
Mike Cooper
François Corneloup
Robert Cornford
Pierre Cornuel
Lol Coxhill
Valérie Crinière
Pablo Cueco
Peter Cusack
Terry Day
Catherine Delaunay
Benoît Delbecq
Desdamona
Daniel Deshays
Michel Doneda
Urszula Dudziak
Ada Dyer
Stuart Elliott
Françoise Fabian
Fantastic Merlins
Fat Kid Wednesdays
Violeta Ferrer
Sylvie Fontaine
Etienne Gaillochet
Sylvain GirO
Eric Kamau Grávátt
Beb Guérin
Ulrich Gumpert
Alan Hacker
Nathan Hanson
Happy Apple
Peter Hennig
Kazuko Hohki
Hornheads
Chico Huff
Tony Hymas
Hymn for Her
Ill Chemistry
Jean-François Jenny-Clark
Jef Lee Johnson
Elvin Jones
Kahondo Style
Sylvain Kassap
Kid Dakota
Dave King
Lee Konitz
Hélène Labarrière
Timothée Le Net
Joëlle Léandre
Cyril Lefebvre
Denis Levaillant
Didier Levallet
Stéphane Levallois
Mael Lhopiteau
John Lindberg
Adam Linz
Lonely Bears (The)
Henry Lowther
Dean Magraw
Taj Mahal
Tony Malaby
Julien Mariolle
Tonie Marshall
Erwan Martinerie
Gwen Matthews
Thierry Mazaud
François Méchali
Melody Four (The)
Jean-Marie Nivaigne
Annick Nozati
Julien Padovani
Evan Parker
Charlie Patierno
J.-F. Pauvros
Abel Paz
Pepsi
Billy Peterson
Didier Petit
Barre Phillips
Frédéric Pierrot
Dominique Pifarély
Michel Portal
Jeanne Puchol
Christelle Raffaëlli
Vernon Reid
Rahjta Ren
Michael Rennie
Phil Reptil
Nathalie Richard
Boots Riley
Sam Rivers
Jean Rochard
Brian Roessler
Louis Sclavis
Mike Scott
Guillaume Séguron
Davu Seru
Jean Simon
Andy Singer
Gérard Siracusa
Macdara Smith
Günter Sommer
Claude Tchamitchian
Jacques Thollot
Marie Thollot
Sonny Thompson
Yohannes Tona
David Toop
Sylvain Torikian
Ali Farka Touré
Marianne Trintzius
Matt Turner
François Tusques
Ursus Minor
Fred Van Hove
Bernard Vitet
Ray Warleigh
Charlie Watts
Steve Wiese
Barney Wilen
Stokley Williams
Zarboth
John Zorn