Benoît Delbecq par B. Zon
Benoît Delbecq

Benoît Delbecq : piano

Benoît Delbecq est né en 1966 dans une famille où la musique comptait. Son père lui a transmis l'amour de musiciens comme Ellington.

À 7 ans, il prend des cours de piano à Bougival avec Nicole Mallard. Il étudie l'écriture et entre au conservatoire de Versailles. Il s'intéresse à l'électro acoustique et c'est le grand plongeon dans le jazz. Il entre à l'IACP d'Alan Silva et étudie aussi avec Steve Coleman, Dave Holland, Muhal Richard Abrams et Mal Waldron, musicien qui revêt une place importante dans son coeur. Il rencontre le batteur anglais Steve Argüelles qui deviendra le compagnon de bien des projets.

C'est l'époque des Instants Chavirés, lieu montreuillois qui révèle une vague de nouveaux musiciens français très rafraîchissante. Le trio qui incarne au mieux ce mouvement - peut-être le dernier en date très significatif de la scène française - est peut-être The Recyclers avec Delbecq, Argüelles et le guitariste Noël Akchoté, autre figure de proue de cette période.

Le pianiste crée le groupe Kartet avec le saxophoniste Guillaume Orti, le bassiste Hubert Dupont et le batteur Benjamin Henocq qui sera remplacé par Chander Sardjoe. C'est aussi, toujours dans cette mouvance dont on n'a sans doute pas assez saisi la richesse, le moment de la création du collectif Hask.

Benoît Delbecq a développé une technique de piano préparé assez unique, il s'intéresse de près aux claviers électroniques et au recyclage en direct. Le duo Ambitronix avec Steve Argüelles en est une belle signature. Avec Tony Coe, il participe au disque Les films de ma ville puis l'année suivante à Buenaventura Durruti avec Hélène Labarrière, Violeta Ferrer, Carol Robinson, Alla, Mohamed Rouabhi et le rappeur Kader l'Aktivist pour qui il met en musique un texte écrit par Stéphane Ollivier. Ce disque génère un ensemble intitulé Los Incontrolados qui se produit à Villeurbanne, Rabat, Luz St Sauveur et Sons d'Hiver (où sont enregistrés trois disques non encore publiés).

L'activité de Delbecq est dense et chacun de ses groupes (avec Jean-Jacques Avenel, Michael Moore, François Houle, Mark Helias, Marc Ducret, Mark Turner, Emile Biayenda,) est la marque de l'élaboration précise d'une musique de grande singularité. Il joue également en duo avec Evan Parker, Han Bennink ou Mike Lewis au festival Minnesota sur Seine.

Ayant plus d'un tour dans son sac, il travaille avec les chanteurs de pop music Katerine, Helena Noguerra ou encore avec Anna Karina. Sa passion du mariage mots et notes l'amène à s'associer avec l'écrivain Olivier Cadiot, adepte des rencontres avec les musiciens qui rencontre avec Delbecq un véritable alter ego en un vrai jeu de mots et de notes conjugués comme rarement. Il joue aussi avec Marcelline Delbecq et l'actrice Irène Jacob.

En 2009, il enregistre en duo avec le pianiste Andy Milne. Il continue de participer aux Amants de Juliette avec Serge Adam et Philippe Foch et signe la musique du film Lebanon.

Sa discographie en groupe ou en solo compte une vingtaine de titres dont certains font immanquablement date. De jeunes pianistes le citent en référence et il fait partie des musiciens français (pas si fréquents) ayant une audience internationale.

En 2011, il enregistre en duo avec Antonin-Tri Hoang. Puis à l'automne de la même année réunit un orchestre avec Tony Coe, Tony Malaby, Antonin Tri Hoang, Jean-Jacques Avenel et Steve Argüelles pour jouer la musique de Duke Ellington. À Minneapolis il complète le projet avec The Hornheads, Yohannes Tona et Michael Bland. Le disque Crescendo in Duke sort fin février 2012 après une première à Sons d'Hiver. En 2013, Benoît Delbecq participe aux soirées "Retour à la case Dunois" avec sa première rencontre avec Joëlle Léandre en un trio "Tout va monter" où l'on retrouve également Carnage the Executioner.






Noël Akchoté
Alterations
Jean Annestay
Steve Argüelles
Jean-Jacques Avenel
Chris Bates
JT Bates
Liria Begeja
Clive Bell
Han Bennink
Steve Beresford
Jac Berrocal
Elsa Birgé
Michael Bland
Raymond Boni
Benjamin Bouchet
Boucq
Terry Bozzio
Hélène Breschand
British Summer Time Ends
Brother Ali
Etienne Bultingaire
Hugh Burns
Carnage the Executioner
George Cartwright
Stéphane Cattaneo
Tony Coe
Denis Colin
Collectifs
Mike Cooper
François Corneloup
Robert Cornford
Pierre Cornuel
Lol Coxhill
Valérie Crinière
Pablo Cueco
Peter Cusack
Terry Day
Catherine Delaunay
Benoît Delbecq
Desdamona
Daniel Deshays
Michel Doneda
Urszula Dudziak
Ada Dyer
Stuart Elliott
Françoise Fabian
Fantastic Merlins
Fat Kid Wednesdays
Violeta Ferrer
Sylvie Fontaine
Etienne Gaillochet
Sylvain GirO
Eric Kamau Grávátt
Beb Guérin
Ulrich Gumpert
Alan Hacker
Nathan Hanson
Happy Apple
Peter Hennig
Kazuko Hohki
Hornheads
Chico Huff
Tony Hymas
Hymn for Her
Ill Chemistry
Jean-François Jenny-Clark
Jef Lee Johnson
Elvin Jones
Kahondo Style
Sylvain Kassap
Kid Dakota
Dave King
Lee Konitz
Hélène Labarrière
Timothée Le Net
Joëlle Léandre
Cyril Lefebvre
Denis Levaillant
Didier Levallet
Stéphane Levallois
Mael Lhopiteau
John Lindberg
Adam Linz
Lonely Bears (The)
Henry Lowther
Dean Magraw
Taj Mahal
Tony Malaby
Julien Mariolle
Tonie Marshall
Erwan Martinerie
Gwen Matthews
Thierry Mazaud
François Méchali
Melody Four (The)
Jean-Marie Nivaigne
Annick Nozati
Julien Padovani
Evan Parker
Charlie Patierno
J.-F. Pauvros
Abel Paz
Pepsi
Billy Peterson
Didier Petit
Barre Phillips
Frédéric Pierrot
Dominique Pifarély
Michel Portal
Jeanne Puchol
Christelle Raffaëlli
Vernon Reid
Rahjta Ren
Michael Rennie
Phil Reptil
Nathalie Richard
Boots Riley
Sam Rivers
Jean Rochard
Brian Roessler
Louis Sclavis
Mike Scott
Guillaume Séguron
Davu Seru
Jean Simon
Andy Singer
Gérard Siracusa
Macdara Smith
Günter Sommer
Claude Tchamitchian
Jacques Thollot
Marie Thollot
Sonny Thompson
Yohannes Tona
David Toop
Sylvain Torikian
Ali Farka Touré
Marianne Trintzius
Matt Turner
François Tusques
Ursus Minor
Fred Van Hove
Bernard Vitet
Ray Warleigh
Charlie Watts
Steve Wiese
Barney Wilen
Stokley Williams
Zarboth
John Zorn