Carnage the Executioner avec Andy Singer (à g.) par B. Zon
Carnage the Executioner

Carnage the Executioner : beatbox, rap

Carnage the Executioner s’appelait Terrell Woods lorsqu’il vit le jour le 14 décembre 1974 au cœur du West Side de Chicago. La vie est dure.

«J'ai vécu avec ma mère en cherchant vainement une stabilité familiale. Lorsque j’ai eu 12 ans, elle a perdu la garde de mes sœurs. J’ai vu son copain la maltraiter, puis sont venus l’alcool, la drogue. La vie ne faisait pas de cadeaux, mais j’ai réussi à garder la tête sur les épaules et à garder espoir ».

Se forge au travers de ces épreuves une nécessité d’expression et de transmission. Il se fascine dès son plus jeune âge pour la culture hip hop au travers de groupes comme Run DMC et The Sugar Hill Gang. Entendant les Fat Boys à 9 ans, il découvre le beatboxing et le breakdancing et commence à s’adonner aux deux. L’écoute de « Rock it » d’Herbie Hancock est un choc. Il a envie d’être DJ, mais vivant dans des conditions difficiles, souvent en hébergement social et sans moyen de s’offrir une platine, il renforce sa pratique du beatboxing tout en écrivant ses première rimes.

Ses héros sont alors L.L. Cool J, Public Enemy, Kool G. Rap, Eric. B. & Rakim, KRS-ONE and Superlover Cee. Terrell émigre à Minneapolis où il sera diplômé en art et psychologie à l’Université de Hamline et devient T. Swift en 1987 pour ses premières prestations. En 1991, il se produit avec DJ X-Caliber. Il forme son premier groupe The Sweeps avec lequel il participe à « The collective », compilation d’artistes du Minnesota en 1996. En 2001, The Sweeps publient Bootleg Tracks From Junkion et Foreign Genetics en 2003.

Dans sa spécialité, le beatboxing, selon le jargon rap, il « tue » puis « exécute ». Terrell est désormais Carnage the Executioner. Il partage sa vie entre sa fonction de travailleur social pour enfants en difficulté et le rap et la beatbox, les deux activités sont pour lui complémentaires.

Doté d’une énergie spectaculaire, après une série de sorties « non officielles », il publie son premier album Sense Of Sound en 2007. Entre temps, il travaille avec Eyedea dans un ensemble qui comprend aussi le batteur JT Bates et le bassiste Casey O’Brien.

Il fonde le duo Ill Chemistry avec la rappeuse féministe Desdamona. L’ensemble est immédiatement remarqué et reçoit en 2006 le Minnesota Music Award pour « Best Hip Hop Artist/Group ». Véritable homme-orchestre qui délivre non seulement les rythmes les plus divers, mais aussi les vents avec toutes sortes d’harmonies, Carnage s’allie avec Desdamona pour une paire unique, une petite bombe dans le monde du hip hop.

On le trouve souvent dans des situations d’improvisation avec les groupes Fantastic Merlins ou Jelloslave. En 2007, il se produit en duo lors du festival Minnesota sur Seine avec le violoncelliste Didier Petit et en 2008 participe à un mémorable et impromptu concert lors de Call and answer (série contre la Convention Républicaine à St Paul) avec Anthony Cox, Bill Mike, Peter Schimke, et Stokley Williams. Lors du même événement, il beatbox pour le groupe Los Nativos alors que leur DJ est empêché.

En janvier 2011, il publie Worth the wait (Fill In The Breaks records) et lors de cette même année enregistre avec Desdamona pour Hope Street (nato) le premier disque d’Ill Chemistry auquel participent l’ingénieur du son Paul Marino, le joueur de oud Mohamed Abozekry et le saxophoniste François Corneloup. En 2012, il publie son troisième disque solo Respect the name salué comme un grand disque de rap indépendant ("le meilleur" selon City Pages) et tourne avec Atmosphere. Pour un soir de février 2013, il est associé à la série "Retour à la Case Dunois" avec Joëlle Léandre et Benoît Delbecq.

Son activité pédagogique reste pour lui déterminante.

«Beaucoup d'enfants ont des sentiments de désespoir, j’essaie de leur donner un exemple qu’il est des possibilités de rendre sa vie meilleure avec force détermination quel que soit l’environnement négatif. Je crois que j’ai la responsabilité de donner quelque chose à cette communauté qui m’a aidé à devenir l'homme que je suis aujourd'hui. "






Noël Akchoté
Alterations
Jean Annestay
Steve Argüelles
Jean-Jacques Avenel
Chris Bates
JT Bates
Liria Begeja
Clive Bell
Han Bennink
Steve Beresford
Jac Berrocal
Elsa Birgé
Michael Bland
Raymond Boni
Benjamin Bouchet
Boucq
Terry Bozzio
Hélène Breschand
British Summer Time Ends
Brother Ali
Etienne Bultingaire
Hugh Burns
Carnage the Executioner
George Cartwright
Stéphane Cattaneo
Tony Coe
Denis Colin
Collectifs
Mike Cooper
François Corneloup
Robert Cornford
Pierre Cornuel
Lol Coxhill
Valérie Crinière
Pablo Cueco
Peter Cusack
Terry Day
Catherine Delaunay
Benoît Delbecq
Desdamona
Daniel Deshays
Michel Doneda
Urszula Dudziak
Ada Dyer
Stuart Elliott
Françoise Fabian
Fantastic Merlins
Fat Kid Wednesdays
Violeta Ferrer
Sylvie Fontaine
Etienne Gaillochet
Sylvain GirO
Eric Kamau Grávátt
Beb Guérin
Ulrich Gumpert
Alan Hacker
Nathan Hanson
Happy Apple
Peter Hennig
Kazuko Hohki
Hornheads
Chico Huff
Tony Hymas
Hymn for Her
Ill Chemistry
Jean-François Jenny-Clark
Jef Lee Johnson
Elvin Jones
Kahondo Style
Sylvain Kassap
Kid Dakota
Dave King
Lee Konitz
Hélène Labarrière
Timothée Le Net
Joëlle Léandre
Cyril Lefebvre
Denis Levaillant
Didier Levallet
Stéphane Levallois
Mael Lhopiteau
John Lindberg
Adam Linz
Lonely Bears (The)
Henry Lowther
Dean Magraw
Taj Mahal
Tony Malaby
Julien Mariolle
Tonie Marshall
Erwan Martinerie
Gwen Matthews
Thierry Mazaud
François Méchali
Melody Four (The)
Jean-Marie Nivaigne
Annick Nozati
Julien Padovani
Evan Parker
Charlie Patierno
J.-F. Pauvros
Abel Paz
Pepsi
Billy Peterson
Didier Petit
Barre Phillips
Frédéric Pierrot
Dominique Pifarély
Michel Portal
Jeanne Puchol
Christelle Raffaëlli
Vernon Reid
Rahjta Ren
Michael Rennie
Phil Reptil
Nathalie Richard
Boots Riley
Sam Rivers
Jean Rochard
Brian Roessler
Louis Sclavis
Mike Scott
Guillaume Séguron
Davu Seru
Jean Simon
Andy Singer
Gérard Siracusa
Macdara Smith
Günter Sommer
Claude Tchamitchian
Jacques Thollot
Marie Thollot
Sonny Thompson
Yohannes Tona
David Toop
Sylvain Torikian
Ali Farka Touré
Marianne Trintzius
Matt Turner
François Tusques
Ursus Minor
Fred Van Hove
Bernard Vitet
Ray Warleigh
Charlie Watts
Steve Wiese
Barney Wilen
Stokley Williams
Zarboth
John Zorn